SETH GUEKO

Vendredi 29 Mai

Délaissant progressivement le champ de la tess’ et des caravanes, Nico-la-Castagne n’a rien perdu de son punch à Phuket. Se frottant sur cet album à la crème des MC’s du moment (Gradur, Joke, Lacrim, Niska…), Seth Gueko monte qu’il a encore quelques cours magistraux à dispenser avant de rendre son ardoise et ses craies.

Révélé par l’écurie Neochrome et par des mixtapes dont le nom vous reste planté dans la tête comme un coup de fusil à pompe (Barillet plein, Patate de forain, Drive by en caravane, Les Fils de Jack Mess), Nicolas Salvadori – de son vrai nom – continue de réinventer le genre à coup de punchlines improbables et de fulgurances sémantiques. Adoubé par les puristes après trois albums qui se sont taillés une place dans le panthéon du hip-hop tricolore, (La Chevalière, Michto et le très récent Bad Cowboy), le rappeur saint-ouenais, aujourd’hui âgé de 35 ans, continue de creuser son sillon sans se soucier des sirènes commerciales.

A l’image de la magnifique cover de l’album où Seth Gueko apparaît torse nu et tatoué avec une main posée sur le visage, le rappeur saint-ouenais semble autant maîtriser son corps que son oeuvre. A l’heure de l’uniformisation des fables à la kalash et des gros bouls en Lamborghini, le Seth Guex impose un autre fuseau horaire au rap français.